Lutte contre les mariages gris :
Ce que les victimes doivent réellement savoir.

L'association Le Klaphouck tient à informer les victimes de mariages gris sur certains points importants. En effet, l'aide et la défense des victimes doit se faire en donnant des chiffres exacts et sur des discours apaisés. Aider les victimes ne doit pas se faire sur l'à peu près, mais dans le concret. Vous les victimes, vous ne devaient pas servir de cobayes, vos problèmes ne doivent pas servir à porter l'étendard de quelques associations que ce soit. Il faut savoir que certaines pages Facebook sont les courroies de transmission d'une association gardoise elles sont censées aider les victimes de mariages gris, mais selon la lecture de certains messages publics postés le travail ne s'arrêterait pas à la cause des mariages gris, dans ce milieu obscur, on parle volontiers de délation, d'infiltrations dans des groupes ou familles d'étrangers en situations irrégulières afin de savoir ce qu'elles cherchent exactement. D'autres font des enquêtes secrètes auprès de diverses associations de sans papiers en évoquant une pseudo situation d'une pseudo sans papier enceinte afin de savoir quels conseils donnent ces associations, pour ensuite dénigrer sur Facebook.

Des agissements sous forme d'inquisition ! (paroles de délégué)

Une chose est sure, il y a des délégués et des sympathisants (ès renseignements généraux) ils font dans la polyvalence. (on a des captures d'écrans)
Non rassurez-vous, selon eux ils ne tiennent pas de propos xénophobes, c'est juste que certains on un clavier un peu têtu, c'est pour cela que l'on trouve ce genre de texte sur la page Facebook d'une association qui milite aussi dans les mariages gris et qui écrit fièrement sur sa page Facebook :

"Malheureusement les statistiques sont là, allez dans les couloirs des tribunaux de divorces!!! lisez les noms !!! de plus en plus de victimes, et très jeunes!!! SIC ! Il y a aussi des statistiques aux fasciès orthographiques !


Ou alors un sympathisant qui écrit ceci sur le mur Facebook d'une déléguée, nous reprenons le texte fautes d'orthographes incluses :

j'ai envie de faire une lettre au préfet pour signaler une sénégalaise divorcé sans enfant, sans travail je suis sur qu'il la regardera pas ! ou n'en fera rien ! cette fille cherche un homme riche ou faire un bébé je délire! j'ai infiltré ces gents pour connaître se qui recherche j'ai déja eu des menaces si je parle je meure!
Je vous laisse apprécier !


Mais rassurez-vous ils continuent à dire qu'il n'y a pas de xénophobie, pourtant laisser de tels propos sur ces groupe facebook, sous-entend qu'ils les acquiescent.

ÊTRE APOLITIQUE DÉFINITION !

Sarkozy démonte l'immigration : c'était sympa ! (paroles de délégué)

Ils sont aussi très républicains, ils se contrefichent des statistiques des ministères de l'Intérieur et de la Justice, ils préfèrent celles totalement erronées du site Boulevard Voltaire ancré très très à droite ! Le terme mariage gris est devenu un véritable lobbying surexploité depuis 2007 dans une seule optique. Les chiffres gonflés avancés par l’association ANVI reposeraient sur les déclarations que les supposées victimes doivent envoyer à l’ANVI et aux ministères afin d'accroître sa notoriété sur fond de délation.
Cette association n’a pas vocation à établir des statistiques, elle n’a aucune compétence pour cela, d’autant plus que les déclarations des supposées victimes sont à caractère unilatéral et les chiffres avancés sont invérifiables, c'est de la pure propagande. Il y a des victimes de mariages gris, c’est vrai, mais combien exactement ?
Nous pensons que depuis 2007, le terme mariage gris a fait plus de dégâts que de bienfaits.
Cette association a de nombreux délégués régionaux eux-mêmes "frustrés d’avoir échoué dans leurs procédures" de mariages gris.

Le paradoxe de cette triste histoire est que ce sont ces malheureuses "victimes déléguées frustrées" qui n’ont rien gagné sur le plan procédural qui renseignent les nouveaux arrivants.

Oui on marche vraiment sur la tête… ! En tout cas, ce n’est pas très glorifiant.
Alors pour se donner bonne conscience, cette association s'en prend aux politiques, aux juges, aux procureurs, aux préfets (tous des fainéants ou des vendus...).
Finalement, le miroir aux alouettes est posé il n'y a plus qu'à attendre que les victimes arrivent et tout ce qui va avec.... OUVREZ LES YEUX !

STOP AUX CHIFFRES ERRONÉS : Nous publions les vrais chiffres !


Se déclarer association d’intérêt général comme l'ANVI, suppose que l’on agisse dans l’intérêt général des victimes en menant des actions concrètes, en diffusant des informations sérieuses et non des chiffres manipulés.
Sur le site en question, il est fait référence à un article paru sur le site Boulevard Voltaire sous la plume de Gabrielle Cluzel, sur lequel on peut lire que 50% des acquisitions de la nationalité française se font par le mariage. C’est totalement faux

(Cliquer sur l'image pour agrandir)



LA RÉALITÉ SUR LES ACQUISITIONS DE NATIONALITÉ PAR LE MARIAGE :


Les acquisitions de nationalité par le mariage selon les chiffres officiels du ministère de l’intérieur, elles sont de l’ordre de 19 725 soit 25, 5 % des nationalités par le mariage, pour l'année 2014.

(Cliquer sur l'image pour agrandir : Période 2008-2014)



Cependant à la lecture des chiffres de 2011 concernant les acquisitions de la nationalité française par mariage, on constate une baisse entre 2011 et 2014 de 1939 acquisitions à la nationalité française par mariage.

(Cliquer sur l'image pour agrandir : Période 2006-2011)




En effet les chiffres de 2011 sont de 21 664 acquisitions par mariages et 19 725 acquisitions par mariages en 2014.
Soit une baisse de 11% par rapport à 2011.
Sauf erreur de ma part, le fait de communiquer cet article de Boulevard Voltaire aux chiffres erronés et sans vérification au préalable pourrait laisser transparaître que cette association combat non pas seulement les escrocs aux mariages, mais peut-être l'immigration dans son ensemble...!


ÉVOLUTION DES MARIAGES MIXTES EN FRANCE (2003-2013):
Le nombre de mariages mixtes sur le territoire national à chuté de 30% entre 2003 et 2013 soit 15 567 mariages de moins en 10 ans. (Source INSEE).

(Cliquer sur l'image pour agrandir)



ÉVOLUTION DES VISAS CONJOINTS DE FRANÇAIS (2008-2014)
Sur cette période, nous constatons que les chiffres restent relativement stables sur la moyenne de la période visée.

(Cliquer sur l'image pour agrandir)



Les deux tableaux ci-dessus laissent apparaître pour l'année 2013, un total cumulé de 65 055 mariages mixtes célébrés en France ou sur les territoires étrangers.


CONCERNANT LE NOMBRE DE VICTIMES DE MARIAGES GRIS :

Ce sera encore une bataille de chiffre, une association gardoise avance le chiffre de 14 000 victimes par an, nous contestons férocement ce chiffre, mais cela n’engage que nous bien évidemment.


En effet aucun chiffre officiel n’est publié sur les mariages gris étant donné que cela est invérifiable, en tout cas pour le moment, car le terme mariage gris n’est dans la loi que depuis 2011. Néanmoins, une étude statistique officielle faite en 2006 sur les annulations de mariages en 2004, donc avant la loi Besson de 2011, cette étude laisse apparaître que :
En 2004, les TGI ont traité 1210 demandes d'annulations de mariages. Parmi elles, 737 (60,9%) ont terminées par une annulation et 265 par un rejet, soit (21,9%). Les mariages annulés représentent donc 73,6 % des affaires jugées au fond. Le principal demandeur est le procureur de la République qui assigne le couple dans près de six affaires sur dix (57%). Le plus souvent, le mariage scelle l'union de conjoints de nationalités différentes (86,8%), les couples d’étrangers de même nationalité et de Français étant peu nombreux (respectivement 8,0 % et 5,2%). En corollaire, le mariage a eu lieu à l’étranger dans plus de la moitié des cas (56,3%). Total : 773 mariages mixtes annulés pour 2004. Sur ce chiffre 435 mariages ont été célébrés à l'étranger et 338 en France.

(Cliquer sur l'image ci-dessous pour avoir accès aux statistiques de 2004)

.

Une chose est sûre en revanche, la loi de 2011 qui a permis la mise en place des articles 623-1 et 623-2 du CESEDA n’a pas été une nouveauté étant donné que les annulations de mariages sont prévues dans le Code civil depuis une centaine d’années au bas mot, il y a plein de jurisprudences en ce sens. Un autre constat est à faire, depuis le tapage de 2011 les tribunaux et notamment celui de Bobigny en région parisienne 2e plus grande juridiction en France après Paris est submergé de demande d’annulation de mariage, cette juridiction aurait reçu en 2011 environ un millier de lettres de supposées victimes sollicitant l’annulation de leurs mariages, tout le monde c’est engouffrés dans cette voie un peu comme à Lourdes ou tout le monde s’agglutine dans la grotte en espérant voir Sainte Bernadette. Seulement ces supposées victimes ont vite été confrontées à la réalité judiciaire, en effet il ne suffit pas de dire que l’on est victime il faut le prouver avec des éléments sérieux. D'ailleurs, le substitut du procureur près le TGI de Bobigny est très clair dans ses propos et dans son analyse dans un article paru sur LE PARISIEN dont voici un extrait ci-dessous, nous avons surfacé en jaune les propos très clairs du substitut. Tout est dans la nuance.

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir, ou alors lire l'article complet) ici







Posted by Christian le 17 mai 2015.


Partager ce site sur Facebook